3 points à vérifier avant de se lancer dans une restauration

Beaucoup de personnes n’imaginent pas le travail qu’un projet de restauration nécessite. En plus des longues heures passées dans son garage, restaurer une voiture requiert des compétences bien spécifiques. Ne pas se poser les bonnes questions en amont de son projet, c’est prendre le risque de le voir partir droit dans le mur.

Avoir les compétences requises

Posséder de bonnes connaissances générales en mécanique est une chose. Mais la restauration d’une automobile demande bien plus. Il ne suffit pas de savoir comment régler l’allumage d’un moteur, faire une vidange ou remplacer des plaquettes de freins. Il faut être un expert dans de nombreux domaines : soudure, tôlerie, électricité, peinture, mécanique, etc. Cela nécessite souvent de devoir faire appel à un atelier de restauration de voitures anciennes pour sous-traiter certaines étapes de son projet. Et la facture peut alors rapidement grimper.

Partir sur de bonnes bases

En matière de restauration, l’élément le plus important est la base sur laquelle partir. Le modèle de voiture que l’on souhaite restaurer doit être en suffisamment bon état, pour ne pas que son projet échoue ou devienne le travail de toute une vie. Châssis et carrosserie sont les deux points clefs qui nécessitent une inspection approfondie. Il s’agit de deux postes lourds en terme de travaux et de budget. Il est donc essentiel de ne pas viser trop haut et de partir sur une base en bonne santé avant de se lancer.

Trouver des pièces auto adaptées

Enfin, il faudra s’assurer de la disponibilité des pièces pour son véhicule. Ne pas s’en préoccuper et se retrouver en cours de restauration avec une pièce auto de remplacement introuvable est le cauchemar de tout restaurateur. La restauration d’un modèle rare peut être très tentante. Toutefois, elle peut amener à de nombreuses complications. Garder cela en tête, au moment de choisir une automobile à remettre en état, reste primordial pour s’éviter bien des mauvaises surprises par la suite.