Quels produits utiliser pour dégraisser les métaux ?

Quels produits utiliser pour dégraisser les métaux

Publié le : 29 août 20194 mins de lecture

Le métal peut être dégraissé de plusieurs manières et en utilisant différents produits. Les méthodes utilisées ne sont pas à prendre à la légère étant donné le caractère toxique et dangereux de certains produits. En effet, selon la nature des salissures et des pièces à traiter, leurs dimensions et leur géométrie, le degré de propreté exigé et la nécessité d’une protection anticorrosion, vous serez amené à opter pour un produit précis que pour un autre. Voici donc les principaux produits de dégraissage de métaux.

Les solutions aqueuses

Vous vous demandez quels sont les principaux types de produits pour dégraisser des métaux ? Sachez qu’il est tout à fait possible de dégraisser des métaux à partir de simples solutions aqueuses ou de nettoyants lessiviels. Ils sont généralement constitués d’un mélange complexe pouvant contenir des adjuvants ou builders (hydroxydes, des borates, des phosphates, des carbonates, des silicates), des tensio-actifs, des agents anticorrosion, des solvants et d’autres additifs dont la formule dépend de l’opération à effectuer.

On utilise principalement les solutions aqueuses pour traiter les salissures organiques via un nettoyage mobile (à la main ou à la lance), sur fontaine, par immersion ou par aspersion. Le principal inconvénient de l’utilisation de solutions aqueuses est l’important volume d’effluents généré lors du dégraissage, qui nécessite un traitement ou un recyclage à cause de leur toxicité.

Les solvants organiques

Les solvants organiques figurent également parmi les principaux types de produits pour dégraisser des métaux. On les classe en deux catégories, à savoir les solvants halogénés et les solvants non halogénés. Les solvants halogénés contiennent usuellement du fluor, du chrome ou du brome. Ils ont la particularité d’avoir un grand pouvoir solvant et un séchage rapide, mais participent toutefois à la destruction de la couche d’ozone. Bon nombre de ces solvants organiques halogénés ont déjà été interdits d’usage.

Quant aux solvants organiques non halogénés, ils sont la plupart du temps des solvants d’hydrocarbures (hydrocarbures aliphatiques, hydrocarbures aromatiques, hydrocarbures terpéniques) ou des solvants oxygénés (esters, alcools, cétones). Comme les solvants halogénés, les non halogénés possèdent un fort pouvoir solvant et un séchage rapide (sauf les hydrocarbures terpéniques). Toutefois, ils sont aussi caractérisés par leur propriété hautement volatile, leur inflammabilité et leur incompatibilité avec les matériaux organiques, les thermoplastiques et les élastomères. Ils présentent également des risques pour la santé en cas d’exposition prolongée.

Les voies sèches

Le dégraissage des métaux par voie sèche est une technologie assez récente. Elle nécessite une technologie de pointe basée sur le CO2 cryogénique ou supercritique, le plasma ou le faisceau laser et ne s’opère donc qu’en industrie et non en TPE ou en artisanat. Les graisses sont dissoutes grâce à l’action combinée de la pression (6 à 10 bars) et de la chaleur (165°C à 185°C).

Le dégraissage à la vapeur sèche saturée est l’une des méthodes de dégraissage les plus appréciées. Elle utilise l’eau comme produit dégraissant tout en éliminant l’usage de produits chimiques. Elle offre une qualité de nettoyage et de séchage incomparable, tout en économisant jusqu’à 90% d’eau lors du traitement. De plus, les surfaces traitées par vapeur sèche saturée ne subissent aucune dégradation, abrasion ou amorce de corrosion.

Comment changer un kit d’embrayage et volant moteur ?
Comment réparer une pièce de carrosserie facilement ?

Plan du site